Auditeur empathique: améliorez votre écoute en 10 étapes

L’écoute empathique, parfois appelée écoute active ou écoute réflexive, va bien au-delà de la simple attention. Il s’agit de faire en sorte que quelqu’un se sente validé et vu. Lorsque cela est fait correctement, écouter avec empathie peut approfondir vos relations. Cela peut donner aux autres un sentiment d’appartenance lorsqu’ils vous parlent. Encore mieux? Devenir un auditeur empathique est une chose facile à apprendre et à mettre en pratique.

devenir un auditeur empathique


1. Corrigez votre langage corporel autant qu’auditeur empathique

La première étape pour montrer à quelqu’un qu’il a toute votre attention est de lui faire face et de maintenir un contact visuel détendu.

Habituellement, lorsque quelqu’un nous parle, nous pouvons inconsciemment nous détourner d’eux et répéter notre liste d’épicerie ou penser aux endroits où nous voulons aller dîner. Mais l’écoute empathique implique tout le corps.

Imaginez que votre ami le plus proche se présente à votre date de déjeuner en sanglotant. Pourriez-vous lui demander ce qui ne va pas par-dessus votre épaule? Il y a de fortes chances que vous vous retourniez immédiatement pour lui faire face. Essayez de faire de même dans n’importe quelle conversation.

2. Éliminez les distractions

Nous sommes souvent tellement pris dans nos téléphones que nous ne nous rendons pas compte qu’une personne en face de nous tente de se connecter de manière significative.

Au lieu de répondre à des SMS et de hocher la tête avec tout ce que votre partenaire dit, rangez tous les appareils et demandez-leur de faire de même. En vous débarrassant des distractions, vous pouvez vous concentrer les uns sur les autres et être plus présent.

3. Un auditeur empathique ne juge pas

Il est difficile pour les gens de se connecter vraiment lorsqu’ils se sentent jugés. Pour éviter cela, soyez attentif lorsque vous les écoutez et évitez de répondre par la désapprobation ou la critique, même si vous n’êtes pas personnellement d’accord avec ce qu’ils disent.

Dites qu’un ami vous confie qu’il a des problèmes dans sa relation. Au lieu de vous lancer immédiatement avec ce que vous pensez qu’ils font mal dans la relation, optez pour quelque chose du genre: «Je suis vraiment désolé d’entendre cela, vous devez être soumis à beaucoup de stress en ce moment.»

Cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas donner de suggestions, surtout si elles les demandent. Ne le faites pas lorsque vous jouez le rôle d’auditeur.

4. Ne parlez pas de vous

Essayez de ne pas exprimer votre propre point de vue lorsqu’ils partagent quelque chose d’important avec vous.

Si quelqu’un vient de perdre un parent, par exemple, ne répondez pas en mentionnant vos propres pertes. Montrez-leur plutôt que vous vous souciez d’eux en posant une question de suivi sur leur expérience ou en leur offrant simplement votre soutien.

Voici quelques réponses respectueuses que vous pouvez essayer:

  • «Je suis vraiment désolé pour votre perte. Je sais à quel point vous les aimiez.
  • «Parle-m’en plus sur ta mère.»
  • « Je ne peux pas comprendre ce que vous ressentez, mais je suis là quand vous avez besoin de moi. »

5. Un auditeur empathique doit être présent

soyez present

Lorsque l’autre personne parle, évitez de penser à ce que vous allez dire ensuite ou de l’interrompre. Ralentissez et attendez des pauses dans la conversation avant de vous lancer.

Essayez de vous concentrer sur ce qu’ils disent et d’imaginer pour vous aider à rester vigilant lors de conversations plus longues.

6. Faites attention aux signaux non verbaux

Alors pour que vous soyez un auditeur empathique ne vous contentez pas d’écouter avec vos oreilles.

Vous pouvez savoir si une personne se sent excitée, agacée ou accablée en prenant note de son langage corporel et du ton de sa voix. Remarquez l’expression autour de leurs yeux, de leur bouche et de la façon dont ils sont assis.

Si les épaules de votre partenaire sont affaissées pendant qu’il vous raconte sa journée, par exemple, il peut avoir besoin d’un soutien supplémentaire.

7. Évitez de proposer des solutions

Ce n’est pas parce qu’une personne partage ses problèmes qu’elle demande des conseils en retour. N’oubliez pas que la plupart des gens recherchent une validation et une assistance et ne seront probablement pas intéressés à entendre les solutions que vous avez à offrir (aussi bien intentionnées soient-elles).

Si votre ami vient de perdre son emploi et veut se défouler, par exemple, évitez tout de suite de suggérer des endroits où il peut envoyer son CV (vous pourrez lui offrir cette information plus tard s’il exprime son intérêt). Au lieu de cela, laissez-les prendre en charge la conversation et ne donnez votre avis que si on vous le demande.

8. Ne minimisez pas leurs préoccupations

L’écoute empathique signifie être conscient lors de conversations inconfortables. Cependant vous ne devez pas nier les préoccupations ou les inquiétudes de l’autre personne.

Même si leurs problèmes vous semblent petits, le simple fait de reconnaître leurs sentiments peut les faire se sentir entendus et validés.

9. Reflétez leurs sentiments

Lorsque vous écoutez, il est important de montrer que vous avez compris ce que l’autre personne essaie de vous dire. Cela signifie hocher la tête et offrir des commentaires en se souvenant des détails et en leur répétant les points clés.

Pour prouver que vous écoutez, essayez les phrases suivantes:

  • «Vous devez être ravi!»
  • «Cela semble être une situation difficile à vivre.»
  • «Je comprends que tu te sens blessé.»

10. Ne vous inquiétez pas de vous tromper

Personne n’est parfait. Vous pourriez avoir des moments dans une conversation où vous ne savez pas quoi faire ou dire. Et parfois, vous pourriez même dire la mauvaise chose. Tout le monde le fait à un moment donné.

Au lieu de vous soucier de savoir si vous écoutez ou répondez correctement, concentrez-vous sur votre présence. Le plus souvent, les gens veulent simplement être entendus et compris.

(9)