Bâtiments durables inspirés de la nature

Les architectes et les designers se tournent vers la nature depuis des siècles, de Stonehenge au stade Bird’s Nest de Pékin. Connue sous le nom de biomimétisme, la pratique intègre des solutions naturelles. Alors dans cet articles nous allons définir ce concept par des exemples de bâtiments durables inspirés de la nature  dans notre environnement.

Liste des Bâtiments durables inspirés de la nature

La Sagrada Familia, Barcelone, Espagne

La cathédrale catholique emblématique de l’architecte Antoni Gaudi est un travail en cours depuis 1882. Gaudi, dont le style a été fortement influencé par le monde naturel, n’était pas fan de la ligne droite. Sa magnifique structure présente des colonnes à double torsion qui soutiennent le toit et attirent le regard vers les lucarnes en vitrail, qui illuminent l’espace sacré de lumière dorée et verte.

Canopée forestière

Le travail de Gaudi rappelle la lumière tachetée de soleil qui filtre à travers un couvert forestier. Les visiteurs de la nef, la zone centrale de l’église, peuvent avoir l’impression de traverser une clairière forestière. Ses colonnes, qui se ramifient pour soutenir la voûte et le toit, imitent la façon dont les arbres répartissent le poids et peuvent donc supporter une charge plus importante que les colonnes traditionnelles.

Eastgate Center, Harare, Zimbabwe

Ce complexe de bureaux et de commerces a été le premier bâtiment d’Afrique à utiliser la ventilation passive. Construit au milieu des années 1990, il profite des variations de température quotidiennes constantes pour refroidir et chauffer naturellement. Les ventilateurs aspirent l’air frais au niveau du sol et le poussent à travers les planchers creux et les évents vers le toit, où l’air chaud s’échappe. Des murs de briques épais, des fenêtres limitées, des stores et une façade pâle gardent les choses au frais.

Les termitières

Pearce a été inspiré par les termitières qui parsèment la savane du Zimbabwe. Ces énormes structures, certaines aussi hautes que 9 mètres (environ 30 pieds), sont conçues pour capter la brise à la base et évacuer l’air chaud par le haut. Les termites, qui doivent maintenir leur température corporelle à environ 30 degrés Celsius (86 Fahrenheit), construisent constamment de nouveaux tunnels et en bloquent d’autres pour réguler la chaleur et l’humidité.

30 St Mary Axe, Londres, Royaume-Uni

bâtiments durables inspirés de la nature 30st


Ce gratte-ciel emblématique fait partie de l’horizon de Londres depuis 2003. Conçu par Norman Foster et plus communément connu sous le nom de The Gherkin, il bénéficie également d’un chauffage et d’un refroidissement passifs, ainsi que d’une façade en verre à double peau qui aide à isoler les bureaux et à maximiser lumière naturelle.

Panier de fleurs de Vénus, un bel exemple de bâtiments durables inspirés de la nature

L’intérieur du bâtiment est ouvert et spacieux grâce à une structure extérieure en treillis. Les entretoises diagonales soutiennent la tour de 180 mètres (590 pieds) – de la même manière qu’un squelette de silice aide cette éponge de verre à survivre dans les profondeurs océaniques des océans Pacifique et Indien. Le système de ventilation du Gherkin était également basé sur la façon dont l’éponge filtre l’eau de mer pour les nutriments.

BIQ Algae House, Hambourg, Allemagne

big alga


Un complexe d’appartements de cinq étages dans le nord de l’Allemagne, construit en 2013, a intégré la matière vivante dans sa conception. Une « façade de bioréacteur » contribue à fournir de l’ombre et fournit une forme d’énergie renouvelable pour alimenter le bâtiment. Deux côtés sud du bâtiment sont montés avec 129 bioréacteurs, des panneaux de verre qui forment une ferme d’algues verticale.

Les algues vertes

Les algues – qui bénéficient d’un régime régulier de nutriments liquides et de dioxyde de carbone – se prélassent dans les rayons du soleil et utilisent la photosynthèse pour grandir et remplir les panneaux. Ils sont récoltés et stockés dans des réservoirs dans le bâtiment, puis fermentés dans une centrale électrique voisine et utilisés pour produire de l’électricité. Pendant l’été, les algues aident à ombrager les fenêtres; une croissance plus lente en hiver fournit plus de lumière.

Milwaukee Art Museum, Wisconsin, États-Unis

art musem

L’ajout de l’architecte espagnol Santiago Calatrava à la première galerie d’art de Milwaukee, achevée en 2001, a la forme de la proue d’un navire – adapté à son emplacement au bord du lac. Un toit pare-soleil massif, composé de 72 ailettes en acier, peut s’ouvrir et se fermer pour fournir de l’ombre. Lorsqu’il est complètement déployé, il a une envergure de 217 pieds (environ 66 mètres), comparable à un 747 jet.

Oiseau en vol

Calatrava voulait refléter les caractéristiques urbaines et naturelles du cadre, en particulier les bateaux et les voiles qui passaient. Les ailes du toit de 90 tonnes mettent 3 minutes et demie à s’ouvrir ou à se fermer. Le mouvement gracieux rappelle celui d’un oiseau qui prend son envol.

Verre respectueux des oiseaux

Des centaines de millions d’oiseaux meurent chaque année en courant dans des fenêtres transparentes. Les autocollants attachés au verre peuvent aider, mais doivent couvrir une grande partie de la surface, les oiseaux sont habitués à voler dans des espaces restreints. La société allemande Arnold Glas a développé une feuille de verre isolante avec un revêtement spécial réfléchissant les ultraviolets, presque invisible pour l’homme. Alors ceci aide à éloigner les oiseaux du danger.

Toile d’araignée

La plupart des oiseaux, comme les autres animaux, sont capables de voir la lumière dans le spectre ultraviolet. En effet ils ont plus de bâtonnets et de cônes dans les yeux que les humains. Cela les aide à se différencier et à éviter les feuilles lorsqu’ils volent à travers la cime des arbres. Et de nombreuses araignées fabriquent leurs toiles à partir de soie qui réfléchit la lumière UV. Cela les aide à attirer les insectes – mais envoie les oiseaux volé dans l’autre sens.

Carreaux de mur extérieur

Au début des années 1990, les chercheurs du fabricant de carreaux japonais Inax ont mis au point un revêtement de silice. Ceci peut être peint sur les carreaux de mur extérieur pour les garder propres. La silice, un élément naturel présent dans le sol, forme des bosses microscopiques sur la surface carrelée. L’humidité de l’air adhère à ces bosses et attire les particules de suie, d’échappement et d’autres polluants. Lorsqu’il pleut, les bâtiments sont lavés.

Bâtiments durables inspirés de la nature: Coquille d’escargot

Les chercheurs ont eu l’idée d’observer des coquilles d’escargots, qui ont leur propre motif de minuscules bosses. La surface inégale crée de minuscules flaques d’eau sur la coquille de l’escargot, et les contaminants flottent sur ces bassins. Elles sont finalement évacués par la prochaine douche.

Voir aussi:

(18)